L'avenir c'est aujourd'hui

35 mm, 2012

Coproduction Moteur S'il Vous Plaît et Les Enragés

Mai 1981, veille du second tour des élections présidentielles. Claire, quinze ans, étouffe dans son milieu familial. Tandis que son père, employé de banque au chômage, prophétise sombrement chars russes et plan quinquennal si la gauche accède au pouvoir, Claire rêve de changement et s’investit corps et âme dans son soutien à François Mitterrand. Marc, seize ans et fils d’un employé de garage CGtiste, croise sa route. Sur fond de joutes politiques, ils s’épient, s’attirent, se repoussent, se cherchent...

Festivals

Festival du film court en plein air de Grenoble, Festival du Film de Cabourg, Festival Européen du Film Court de Brest, OFF Court Trouville, Festival Ciné Premières de Groningue (Pays-Bas), Istanbul International Short Film Festival (Turquie), Kiev International Short Film Festival, Munich International Film Festival (Allemagne), Adana GoldenBoll (Turquie), Festival d’Altkirch KKO, Un festival c’est trop court - Nice, Nar Film Festival (Turquie), Festival d’Ouroux en Morvan, Festival Plein La Bobine, Festival La Belle Rouge à Saint-Amant-Roche-Savine, Festival Ose ce court à Bischeim (Prix Spécial du Jury), 21ème Quinzaine du cinéma francophone (Centre Wallonie-Bruxelles), sélection de l'Agence du Court-Métrage pour le Jour le Plus Court

"Ceux qui vécurent cet instant historique savent exactement où et avec qui ils se trouvaient, le dimanche 10 mai 1981 à vingt heures précises, lorsque le visage du nouveau président de la République s’afficha ligne par ligne sur les écrans de télévision, en commençant par un crâne dégarni qui pouvait d’abord aussi bien être celui de Giscard, le sortant, que de Mitterrand, qui promettait de “changer la vie” et qui fut, comme chacun sait, vainqueur du scrutin.

Si son film n’est pas directement autobiographique, Anne Zinn-Justin a été, comme tous ceux de sa génération, profondément marquée par l’événement et elle excelle à restituer ce que fut l’ambiance particulière de ce printemps électoral où les autres candidats se nommaient Georges Marchais, Arlette Laguiller ou Huguette Bouchardeau.... L’air sembla plus léger, pour paraphraser Barbara, en ce beau mois de mai, et si les espoirs soulevés finirent par s’écraser contre le mur implacable de la réalité (et de l’argent), les esprits en furent durablement imprégnés. C’est ce que laisse entrevoir ce roman d’initiation plein de charme où une jeunesse à l’étroit s’éveille pour respirer plus amplement. Peu importent alors les anathèmes des réacs et la méfiance des “alliés” communistes (ils n’avaient d’ailleurs pas complètement tort à propos de Mitterrand, qui leur donna finalement le coup de grâce) : à la seconde même où Elkabbach et Mougeotte annoncèrent en direct, la mine contrite, le résultat de l’élection, on ne douta plus que l’avenir, enfin, c’était aujourd’hui."

Christophe Chauville (Magazine Bref)

Avec : Armande Boulanger, Arthur Vaughan- Whitehead, Gauthier Baillot, Agathe Dronne, Xavier Mathieu

Image : Sarah Cunningham

Son : Pierre Bompy

Montage : Isabelle Manquillet

Musique : Eric Neveux

Voir des extraits du film

1   2   3

© Anne Zinn-Justin 2014